Aller au contenu principal
Support navigateur
Pour utiliser ASOS, nous vous conseillons les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari ou Internet Explorer.

STYLE ET CULTURE POP

C'EST CULTE : LE BOB

Par Matt Glazebrook, 14 avril 2019

À en croire le nombre de bobs qu'on peut voir dans les pages des magazines de mode, dans les clips de nos artistes préf et les défilés de créateurs ces derniers temps, le bob serait le nouvel accessoire sur lequel tout miser cette saison. Peut-être est-ce sa polyvalence  qui en fait un indispensable ? Après tout, combien de vêtements ou accessoires ont aussi fière allure sur la tête des rappeurs, des street-stylers et de votre daron en plein BBQ ? Pas beaucoup, on est d'accord. Pour tenter de faire la lumière sur ses nombreux attraits, plongeons ensemble dans l’histoire du bob :

Sean Connery portant un bob dans Indiana Jones

Photo: Rex

Les débuts

Le bob, c'est à la base un accessoire d’extérieur porté par les agriculteurs et les pêcheurs irlandais au début du siècle. Le bord incliné aidait à évacuer l'eau de pluie (ce dont ne manque pas en Irlande), tandis que sa matière souple et pliable en tissu permettait de le ranger facilement dans sa poche quand le soleil pointait le bout de son nez. Au fil des siècles, ce chapeau très modeste passa de la paysannerie à l'aristocratie et devint ainsi un chapeau de marche en tweed arboré par les messieurs un peu aventuriers (version Sean Connery dans Indiana Jones et la dernière croisade).

LL Cool J portant un bob

Photo: Getty

Les années 80

Le bob en toile s’est révélé très populaire partout où le soleil était de sortie, que ce soit pour les pêcheurs, les joueurs de cricket, les gars de l’armée ou les journalistes en aventure dans le désert (l’auteur de Las Vegas Parano, Hunter S Thompson, était un grand amateur de bobs). Mais ce n’est que lorsque le rappeur de New York, LL Cool J, a commencé à apparaître avec un modèle Kangol sur la tête que le bob est devenu un chapeau cool.

Reni des Stone Roses portant un bob

Photo: Getty

Les années 90

De l'autre côté de l'Atlantique, ce sont les gars avec des guitares plutôt que ceux avec des micros qui ont revendiqué le chapeau mou comme élément clé du style sur scène. Reni, le batteur des Stone Roses, était rarement vu sans ses yeux cachés par le bord de son bob à la fin des années 80 et au début des années 90, et quelques années plus tard, le chanteur d'Oasis, Liam Gallagher, se laissa tenter par ce nouveau couvre-chef. Jusqu'à aujourd'hui, il est impossible de se balader dans un festival sans croiser au moins un bob. 

modèle portant un bob pendant le défilé homme Valentino SS19

Photo: IMAXtree

Aujourd'hui

On retrouve de nos jours le bob porté de manière revisitée, avec des matières classiques et d’autres plus actuelles. En plein renouveau du streetwear, le luxe masculin s'intéresse de près au bob (comme le sac banane avant lui) depuis plusieurs années. Cuir, vinyle, toile, à carreaux, à poils ou en matière imperméable, le bob en voit de toutes les couleurs ! Cette variété de traitements, de couleurs et de matière, associé à sa versatilité sartoriale en fait un de nos futurs accessoires préf à l'approche des beaux jours (ça fera un petit break pour votre casquette noire). Si nos explications n'ont pas encore fait le taf, les modèles qui suivent devraient achever de vous convaincre. Bienvenue en zone de chill...

VOIR NOTRE SHOPPING Article